Fin du premier trimestre : entre bonheur et incertitudes


Grossesse / mercredi, août 8th, 2018

Tout d’abord…

Un tout grand merci pour tous vos messages de félicitations !! Quel plaisir de partager avec vous cette belle nouvelle…

Le premier trimestre à touché à sa fin… Déjà ! Pour le clôturer, j’avais envie de faire un petit bilan et de vous raconter ce qui change quand on attend un deuxième enfant et surtout quand on a encore un autre bébé à la maison !!  C’est un article très personnel que j’ai décidé d’écrire.  J’avais envie de partager ce qui me rend heureuse, mais aussi ce qui me fait très peur par rapport à l’arrivée du nouveau membre de la famille.

 

Quand j’ai annoncé ma grossesse à notre entourage, tout le monde était très heureux pour nous.  Un bébé, c’est toujours une belle nouvelle, un événement,  quelque chose de positif pour vous et pour tous ceux qui vous entourent.  Certains ont été émus, d’autres ont sautés de joie, d’autres nous ont félicité avec étonnement et d’autre encore nous ont souhaité « bonne chance » 😉

En effet, j’ai conscience que quand le bébé arrivera, Valentina sera encore très jeune et que je vais devoir partager mon temps et mon amour afin d’accorder à chacune ce dont elle a besoin, et à parts égales.  Ça va faire presque quatre mois que je suis enceinte et déjà , je peux sentir quelques différences avec la première grossesse… Comme je vous l’ai dit dans mon article précédent, je vis cette grossesse de façon plus sereine.  Une nouvelle vie a commencé à grandir en moi et c’est une sensation que je connais pour l’avoir vécue il n’y a pas si longtemps, pour la première fois.  En contrepartie, je suis aussi plus fatiguée.  Je dois avouer que Valentina est dans une phase de découvertes et je n’arrête pas de courir derrière elle.  Elle me demande mon attention à 100% ! C’est ce qui explique peut-être que je n’ai pris que 800 gramme en 4 mois…

 

 

Comme la première fois, j’attends chaque échographie avec impatience pour voir mon bébé, entendre son cœur et avoir de bonnes nouvelles du médecin.   Malgré tout, pour chaque visite, je dois m’organiser pour que quelqu’un s’occupe de Valentina qui reste à la maison ou alors, m’organiser pour la prendre avec et savoir que mon attention sera divisée entre ce que le médecin me raconte et elle qui ne reste pas une minute en place !

 

 

Quand je rentre à la maison après le boulot, je ne prends plus le temps de coucher pour rêver et imaginer à qui ressemblera cette petite merveille, me reposer ou manger quelque chose tranquillement.  De retour à la maison, je m’occupe de ma fille, je joue et je profite de son amour parce qu’elle m’a manqué toute la journée !

 

 

Le plus difficile ces derniers temps, c’est la nuit.  Valentina ne fait pas encore ses nuits… ou du moins elle fonctionne par période.  Pour l’instant, elle se réveille cinq ou six fois parce qu’elle a soif, qu’elle a faim, qu’elle veut sa « tututte » ou un câlin… Elle se rendort facilement, mais nous on est chaque fois coupé dans notre sommeil.  C’est réellement épuisant.  De plus, je commence à ne plus pouvoir me rendormir si facilement par moment (moi qui suis une grande dormeuse et qui ne connait pas l’insomnie !!! ), alors je réfléchis… Je me demande comment je vais devoir m’organiser pour diviser ce précieux temps quand un autre bébé va me demander autant d’attention.  La nuit, les émotions sont plus intenses parce qu’elles perdent leur proportions réelles et tout parait plus compliqué

Le grand questionnement a commencé : Est-ce que je vais pouvoir assumer tout ça?  Est-ce que je vais y arriver? Où sont mes limites ? Comment vais-je gérer ce sommeil quand je ne dormirai pas la nuit parce que j’aurai un nouveau-né et je ne dormirai pas le jours parce que j’aurai un bébé qui me demande du temps.  J’y pense souvent… Je suis impatiente que Valentina rencontre sa sœur, mais je redoute le moment où je resterai seule à la maison avec elles et qu’elles n’auront pas chacune mon attention à 100% ! J’ai peur oui, mais malgré tout, je suis HEUREUSE.  Je veux accueillir, dés maintenant, ce bébé dans un esprit et un climat positif !

Je réalise que ce ne sera pas tous les jours un chemin de roses, mais je suis contente.  Nous allons devoir apprendre à vivre dans un mini-chaos ou dans les chaos le plus absolu mais ce n’est pas grave ! Il faudra se focaliser sur l’important et le positif, et laisser le reste pour plus tard.  Tout va bien.  Tout ira bien.

Aujourd’hui, je suis à 16 semaines de grossesse.  Le premier trimestre est terminé, le temps passe vite, et je sens que rien ne me complète plus que les miens.

 

 

À bientôt, Estefania.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Please follow and like us:

10 réponses à « Fin du premier trimestre : entre bonheur et incertitudes »

  1. Que tu as l’air heureuse et épanouie ! Je suis sure qu’à l’arrivée de ce bébé tu sauras comment t’organiser pour répondre aux besoins des deux. Et puis, à mon humble avis, je ne pense pas que tu aies besoin de « partager ton amour », il se démultipliera 😉
    Profite bien de ta puce et de ta grossesse,
    A bientôt,
    Charlotte.

    1. Merci Charlotte 🙂
      C’est vrai Qu on est heureux que ce bébé soit en route. C’était une belle surprise..
      Oui je pense que tu as raison, je comprendrai sûrement quand elle sera là et que les choses se mettront en place d’elles-mêmes <3
      À bientôt,
      Estefania 🙂

  2. Félicitations Estefania, j’ai beaucoup aimé cet article. Je me pose déjà toutes ces questions, comment je vais faire quand je dois reprendre le travail avec un bébé mais avec 2,… je comprends tes peurs. Je pense que grâce à l’amour infinie tu arriveras à gérer tout. Bisous

  3. Félicitations encore pour cette nouvelle magnifique. Tu sais, je pense que si tu es enceinte c’est que tu peux forcement l’assumer. Chaque évènement qui nous est destiné a un sens et une charge qui est faite pour nous. Ne te pose pas trop de questions sur ce que tu ne peux pas contrôler et laisse toi porter par les évènements. Tout ira bien j’en suis certaine 🙂
    Pleins de bisous et à bientôt :*
    EM.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *